‘Le Silence de la Mer : une Histoire de la Guerre’ – Duoya Li

‘Le Silence de la Mer : une Histoire de la Guerre’ – Duoya Li

November 25, 2019 French 0

Novembre 1941. Un petit village français. Un vieil homme et sa nièce. Un officier allemand. L’officier est poli. Il leur parle tous les soirs. Il aime la France. L’oncle et la nièce sont dignes. Ils ne disent jamais rien. Leur silence est leur résistance…

Publiée secrètement en 1942 pendant l’Occupation allemande, la nouvelle Le Silence de la Mer de Jean Bruller, dit Vercors, était un symbole de la Résistance en France. L’histoire est racontée par l’oncle, à travers les yeux duquel on voit comment lui et sa nièce vivaient en silence avec l’officier allemand, Werner von Ebrennac.

La nièce est musicienne, mais elle ne joue plus depuis que Werner est arrivé. Elle ne le regarde même pas. Leur entière dignité consiste en ce mutisme, leur seule résistance. Néanmoins, l’officier respecte ce silence. Idéaliste, il rêve d’une union entre la France et l’Allemagne de laquelle tout le monde bénéficierait. Il essaie soir après soir de communiquer avec l’oncle et la nièce, bien que la réponse soit toujours le silence. Étant lui-même musicien cultivé, il dit que la guerre a détruit le rapport culturel entre la littérature française et la musique allemande.

Werner parle du conte de La Belle et la Bête, disant qu’il souhaite un amour semblable entre la France et l’Allemagne ; et, peu à peu, il tombe amoureux de la nièce, qui se sent probablement amoureuse de même, mais qui reste silencieuse pour son pays. Après tout, ce n’est rien d’autre qu’une fantaisie. Après une sortie avec ses amis, l’allemand comprend enfin qu’il n’y a jamais eu aucune possibilité du ‘mariage’. Rempli de désespoir et ayant de la part de la nièce le seule mot d’‘Adieu’, il part pour le front russe où sa vie prendra fin.

L’amour impossible entre l’officier et la nièce reflète une impossibilité d’union entre la France et l’Allemagne. Même l’idéaliste qu’est Werner perd espoir. Ainsi, le livre remplit le rôle d’appel à la résistance contre la France de Vichy et l’Allemagne nazie. Vercors présente l’officier allemand comme un homme poli et cultivé, ce qui indique que le véritable ennemi n’est pas forcément la population allemande, mais le régime Nazi et ses partisans. Il s’agit d’une résistance raisonnable, silencieuse, mais puissante.

Le Silence de la Mer a été adapté en film deux fois: en 1945, après la guerre, et en 2006. Dans ce dernier, l’intrigue est plus riche, tout particulièrement en ce qui concerne l’amour. L’adaptation est réussie ; il ne s’agit plus d’un appel politique, mais d’une représentation de l’histoire.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *